Votre navigateur n'est pas à jour !

Pour bénéficier d'une meilleure expérience utilisateur, mettez votre navigateur à jour !

Vitrail de la Transfiguration

Grâce aux dons de ses adhérents , aux recettes de ses actions et à une subvention de la Direction des Affaires Culturelles, l’Association a été en mesure de faire restaurer le grand vitrail de « la Transfiguration » situé au-dessus du porche. Le Maître verrier Monsieur Guevel et son épouse ont effectué un travail remarquable, reconstituant les pièces manquantes de l’œuvre monumentale du XIX ème siècle.

Vitrail de la Charité de Saint Martin

Le vitrail représentant « la Charité de Saint Martin devant la ville d’Amiens » a également reçu les soins attentifs de Monsieur et Madame Guevel. Le financement de cette restauration ainsi que la mise en place d’une protection grillagée ont été pris en charge en totalité par le Crédit Agricole d’Ézanville.

Groupe sculpté de la Charité de Saint Martin

Le groupe sculpté de « la Charité de Saint Martin » daté du XVI ème siècle et classé au titre des Monuments Historiques a été sélectionné par les ateliers d’Arc-Nucléart à Grenoble pour bénéficier d’une restauration très sérieuse : traitement du bois et mise au jour de la polychromie originale.
Afin de mettre en valeur le groupe lors de sa remise en place dans l’église, l’Association a pris en charge la consolidation et la réhabilitation complète par la sculptrice Élodie Kornheiser de la console en pierre destinée à le recevoir.
Elle a également financé la sécurisation des deux statues pour un montant de 2400 €
Une cérémonie comprenant la bénédiction du groupe sculpté par le père Jean-Eudes Gilbert, curé de la paroisse de Domont-Moisselles-Attainville, suivie d’une conférence sur le magnifique travail de restauration effectué par les ateliers ARC-NUCLEART de Grenoble, a été organisée pour le jour de la Saint Martin du 11 novembre 2015.

Témoins de déformations

Dans le but d’évaluer l’importance des déformations dont souffre la structure de l’édifice, des « témoins » ont été installés sous la direction de l’architecte des bâtiments de France. Des contrôles suivis de comptes rendus sont effectués périodiquement. Leur analyse permettra de déterminer les causes de ces déformations et de définir la manière d’y remédier ainsi que les coûts.
Cette pose de « témoins » a été possible grâce à l’appui financier de la Communauté de Communes de la Plaine de France.
L’Association ARESMA continue cette action en finançant 2 interventions au cours de l’année 2016.